Interpellation au conseil communal du 30 mai 2016 – La surcharge de la liaison E40-E25 et son impact sur les quartiers

Monsieur le Bourgmestre,

Inaugurée en juin 2000, la liaison E40-E25 assure une connexion directe entre les autoroutes situées au nord et à l’ouest de l’agglomération liégeoise (E40, E42, E313) et celle de Liège-Luxembourg (E25).

Plus de 80.000 équivalents véhicules l’empruntent chaque jour dans les deux sens. Son ouverture apporta du souffle pour les habitants du boulevard d’Avroy, des Terrasses, de la rue du Parc et du boulevard de l’Automobile qui subissaient jusqu’alors cet énorme et désagréable trafic de transit.

BouchonsAujourd’hui, la liaison est souvent saturée, particulièrement aux heures de pointe matinales et de l’après-midi. La situation n’est pas améliorée, loin s’en faut, par les travaux du nouvel hôpital du CHC. On peut d’ailleurs s’interroger sur la pertinence des limitations de vitesse actuellement imposées dans les deux sens tout au long de ce chantier… A terme, l’accès au nouvel hôpital en service aura également un impact non négligeable.

La conséquence de la surcharge est constante : au fur et à mesure que le bouchon « remonte », les automobilistes cherchent des échappatoires et encombrent, successivement, les quartiers d’Avroy, du Laveu, de Burenville, de Glain, de Sainte-Marguerite, de Ans, de Saint-Nicolas (sortie Bonne Fortune).

Ce sont à nouveau des milliers de Liégeois, en rive gauche, qui subissent les désagréments d’automobilistes excédés qui profitent de leur déviation pour tenter de récupérer le temps perdu… en adoptant une conduite pour le moins inappropriée dans sur des voiries souvent inadaptées, parfois en circulation locale.

Monsieur le Bourgmestre, tout en étant conscient que le sujet de cette interpellation mériterait à lui seul la réunion de notre commission Mobilité (pourquoi pas d’ailleurs ?), je souhaiterais connaître votre sentiment et vos intentions pour permettre à des milliers de nos concitoyens de retrouver la quiétude à laquelle ils aspirent.

– Quelle est votre analyse de la problématique ? La liaison Beaufays-Cerexhe-Heuseux apportera-t-elle une partie de la solution ?

– Quelles sont vos intentions ?

– Comptez-vous mettre en place, à brève échéance, des dispositifs dissuasifs dans les quartiers ?

– Envisagez-vous des moyens plus contraignants et répressifs, à court, moyen et long terme ?

Ne pourrions-nous pas, par ailleurs, envisager une campagne de sensibilisation « Bouchons, envahir les quartiers n’est pas une solution » qui informerait l’automobiliste des risques de contrôles auxquels il s’expose lorsqu’il s’aventure sur un itinéraire de substitution non adapté ?

Je vous remercie pour vos réponses.

Un projet pour mon quartier de Glain

Glain,  c’est  un  travail  au  quotidien,  une  écoute  permanente,  un  relais  continuel  auprès  des  autorités   communales.       Les  défis  pour  le  quartier  sont  nombreux  :  implantation  du  CHC,  construction  à  Espérance-­‐Bonne  Fortune,   mosquée(s),  voiries  à  rénover,  antenne  administrative,  etc.     Mis  bout  à  bout,  ces  défis  constituent  de  véritables  opportunités  pour  notre  quartier.  Ils  tissent  la  toile   d’un  véritable  projet  pour  ses  habitants.       Glain  et  ses  habitants  méritent  mieux  que  ce  que  la  majorité  en  place  depuis  24  ans  vous  offre.

 

Lire ici

 


Bilan de la mandature dans mon quartier de Glain via la périodique que j’y diffuse

Trimestriellement, je diffuse des nformations aux habitants de mon quartier.

Ce numéro de septembre, élections communales obligent, fait le bilan de la mandature écoulée pour ce quartier trop longtemps oublié.

 

Implantation du CHC à Glain : le Ministre Henry enterre le phasage et ouvre la porte à une urbanisation débridée !

Le 26 avril dernier, l’Echevin de l’Urbanisme de la Ville de Liège présentait, en compagnie du CHC, le Rapport urbanistique et environnemental (RUE) relatif au site Patience et Beaujonc à Glain approuvé par le Ministre de l’Urbanisme wallon, Philippe Henry.

Dans quelques jours, la Direction générale opérationnelle Aménagement du territoire, Logement, Patrimoine et Energie (DGO4) devrait conclure à l’admissibilité de la demande de permis d’urbanisme et l’enquête publique, précédée d’une réunion d’information, pourra être lancée. 

Une bonne occasion de faire le point sur ce dossier d’implantation d’un nouvel hôpital, d’une zone d’activité économique et de plusieurs centaines de logements.

http://www.slideshare.net/Michelpeters/implantation-du-chc-glain-le-ministre-henry-enterre-le-phasage-et-ouvre-la-porte-une-urbanisation-dbride