Liège 2015 : le Bourgmestre de Liège ne réserve aucune suite aux décisions du Conseil communal

liege-2015Le 23 mars dernier, le Conseil communal a adopté le principe de la mise sur pied d’une Commission communale spéciale visant à analyser l’organisation et le déroulement de la consultation populaire du 22 février à Liège et à émettre des propositions au Gouvernement wallon.

 

Aujourd’hui 2 juin, 71 jours après l’acceptation par le Conseil communal, le Bourgmestre n’a toujours pas réuni la commission appelée à vérifier le bon fonctionnement de la consultation populaire.

Le Conseil communal accepte la mise en place d’une Commission communale spéciale relative à « Liège 2015 »

Pour rappel, une liste impressionnante de remarques, dues au flou juridique laissé par l’absence d’arrêtés d’exécution aux articles L1142-11 et L1142-12 du Code de la Démocratie locale et de la Décentralisation, ont été portées à la connaissance des groupes MR et Ecolo.

Dans l’organisation pratique de la consultation populaire du 22 février 2008 :
– des problèmes sont survenus dans l’envoi des convocations ;
– les modalités de vote ont fait l’objet d’une interprétation préalable restrictive par rapport à la loi et qu’elles ont été modifiées alors que les opérations de vote étaient en cours ;
– des discordances semblent exister au niveau du procès-verbal général reprenant les remarques émises dans les bureaux de vote ;

De nombreux citoyens ont exprimé leur désarroi face à l’organisation de la consultation. Il convient de les rassurer.

 n727169393_1391673_4233620

Le Bourgmestre a admis que la Ville de Liège devait analyser l’organisation pratique de la consultation pour tirer des enseignements pour l’avenir afin de rendre ce mode de démocratie participative plus efficace.

Cette analyse devrait éclairer le pouvoir compétent quant aux modifications qu’il y aurait lieu d’apporter aux dispositions légales régissant l’organisation d’une consultation populaire.

La Commission du Bourgmestre, présidée par Didier Reynders, et ouverte à tous les Conseillers communaux, aura cette tâche. Elle se réunira avec ce seul point à l’ordre du jour.

Je m’en réjouis fortement et je reprendrai contact rapidement avec le Bourgmestre afin de fixer un agenda des réunions.

Liège 2015 : le MR constate le manque de volonté politique

Le MR constate le manque de volonté politique du Bourgmestre, du Collège et des autres formations politiques liégeoises pour défendre la candidature de la Ville au titre de Capitale européenne de la culture.

Le Collectif Liège 2015 et les témoins de partis ont constaté un grand nombre d’entraves mises à l’exercice du droit de vote à l’occasion de la consultation populaire du dimanche 22 février.  Il était plus en effet difficile de se prononcer à l’occasion de cette consultation que pour des élections fédérales, régionales, ou communales… C’est un non-sens.

Compte tenu des errements – qui devront être analysés par le conseil communal – et de la faible marge existant pour procéder au dépouillement, le MR souhaitait que l’on procède malgré tout au dépouillement.  Cette demande a été formulée le dimanche 22 février bien avant réunion du Collège.  Le Bourgmestre a refusé, comme il avait refusé d’appeler les Liégeoises et Liégeois à se rendre aux urnes.

Devant l’important succès de participation, mais aussi pour répondre à l’appel des mondes syndical et culturel, le MR souhaitait que le Conseil communal se réunisse en urgence pour qu’un débat démocratique ait lieu, avant le 1er mars, sur le dépôt de la candidature.

Nous devons constater aujourd’hui que, après avoir lancé un appel au Bourgmestre et constater aujourd’hui que, après avoir lancé un appel au Bourgmestre et  toutes les composantes démocratiques du Conseil communal, le Mouvement Réformateur est le seul à vouloir ce débat.

Le MR reste donc seul à avoir la volonté politique de défendre la candidature de la Ville de Liège.

Nous regrettons, pour Liège, ce manque d’ambition des socialistes, sociaux-chrétiens et écologistes.  Le Bourgmestre de Liège et sa majorité PS/CDH portent une lourde responsabilité personnelle dans cet échec.

Liège 2015 : la consultation, enfin !

Au bout d’une longue séance alternant plusieurs réunions du Collège communal et des Chefs de groupes au sein du Conseil communal, ce dernier a adopté, à l’unanimité, la mise en place d’une consultation populaire d’initiative communale sur la question : « Souhaitez-vous que la Ville de Liège pose sa candidature au titre de capitale européenne de la culture 2015 ? »

C’est une victoire pour la Démocratie participative et la reconnaissance, à la fois, de l’élan populaire qui soutient le Collectif Liège 2015 depuis plusieurs mois et du travail des nombreux bénévoles.

Il faut maintenant, contrairement aux déclarations inopportunes, hier soir, de Jean-Claude Marcourt, faire table rase de ce qui s’est dit et de ce qui s’est passé, tant au niveau des élus que des membres du Collectif.

Nous devons tous, nous tourner résolument vers 2015 et resmileyndre une candidature exemplaire qui consacrera notre Cité. D’ores et déjà, le Mouvement Réformateur, par la voix de son chef de file communal, Didier Reynders, appelle les Liégeoises et Liégeois à se déplacer et à voter favorablement le 22 février 2009. Les acteurs culturels doivent tous se mobiliser pour apporter leur contribution à la candidature.

Le MR prendra rapidement une initiative pour déposer des propositions devant alimenter la réflexion de la Commission culture du conseil communal. C’est elle qui est chargée, avec l’Echevin de la Culture, d’élaborer la candidature de la Ville. Il importe en effet d’être prêt le 1er mars !

Tant à titre politique – l’accord de la semaine passée m’avait outrée – qu’à titre personnel, je me félicite du retour à la raison de la majorité communale.

Un grand pas pour la Démocratie et pour la culture à Liège.